Je suis enseignante dans une école primaire. En ce moment, je suis avec 3 enfants à la maison à cause du coronavirus. Voici mes 8 meilleurs conseils pour enseigner à vos enfants à la maison.

  • Bernadette Monfort est enseignante au primaire et après avoir eu son troisième enfant en juin 2019, elle a commencé une année complète de congé de maternité.
  • L’épidémie de coronavirus a entraîné la fermeture d’écoles à travers le monde, et Bernadette a développé des conseils pour être productive et s’amuser tout en enseignant à ses enfants à la maison.
  • En tant qu’enseignante, Bernadette insiste sur l’importance d’avoir un programme horaire, de définir des attentes quotidiennes et de comprendre les émotions de vos enfants.

Mon mari et moi avons eu notre troisième enfant en juin dernier. La merveilleuse école où j’enseigne en troisième année m’a accordé une année complète de congé de maternité. Nos deux enfants plus âgés ont 7 et 5 ans, ils avaient donc été à l’école pendant que je restais plus ou moins tranquillement à la maison avec le bébé. Les gens me disent sans cesse : « Trois enfants! Je ne sais pas comment tu fais. » Et à chaque fois je pense que j’ai beaucoup de chance, que les deux plus grands ne sont pas tout le temps à la maison. Mais cela c’était avant le confinement.

Pour être clair, nous sommes privilégiés même dans les circonstances actuelles. Mon mari a un emploi sûr, nous sommes tous actuellement en bonne santé, nous avons de la nourriture et un logement et même une magnifique piscine dans le jardin. Bien sûr, nous devons nous occuper de trois enfants dans notre appartement pour une durée indéterminée, mais cela est notre responsabilité. En tant que maman institutrice, qui a deux diplômes et de l’expérience en pédagogie. Je relève, sans trop de souci, le challenge de l’enseignement à la maison. Encore faut-il pouvoir encadrer les enfants dans diverses situations. Ma sœur, bibliothécaire, habite également avec nous. Quelle aubaine!

Puisque nous avons le luxe de ne pas avoir à nous soucier de notre survie, j’ai eu plus de temps pour penser (stresser) à d’autres choses. Quand il est devenu évident que j’allais vraiment m’occuper de trois enfants dans un espace confiné pendant peut-être des mois. J’ai en premier lieu fait confiance à mon instinct aiguisé après des années d’enseignement : j’ai avant tout fait un emploi du temps.

J’ai planifié, préparé et instruit

Nous avons lu des livres, écrit des lettres, fait des exercices en ligne sur le climat et joué à des jeux mathématiques. Nous avons fait des promenades matinales “socialement éloignées” et dessiné avec de la craie sur les murs du garage. Nous avons eu des conversations vidéo avec la famille et beaucoup de temps d’écran. Tout cela a été possible parce que je ne travaille pas actuellement, et nous venons de commencer l’apprentissage à distance avec leurs professeurs habituels, ce qui signifie que nous avons encore plus de soutien.

Tout cela semble plutôt rose et, à bien des égards, c’est le cas. J’ai appris à connaître mes enfants en tant qu’apprenants. J’ai pu passer du temps de qualité avec eux, et ils ont passé plus de temps ensemble. Nous n’avons pas encore eu plus de trois grandes querelles en un jour ! Alors vous serez peut-être surpris que l’autre jour, lorsqu’un ami m’a demandé comment j’allais, j’ai répondu : «C’est comme si je m’étais entraîné toute ma vie pour ça. Et puis désormais je le fais en portant un bébé.

Je suis sûr qu’il y a des gens qui pensent que je ne devrais pas me soucier de tenir un emploi du temps rigoureux. Mais, comme je souhaite que cela fonctionne pour moi et pour mes enfants. Il est préférable pour notre famille d’avoir une journée imparfaite en essayant de suivre un horaire que de ne pas avoir d’horaire du tout…

La flexibilité et la différenciation sont essentielles dans une salle de classe, et elles sont également essentielles à la maison.

1. Un horaire crée des attentes tout au long de la journée

Ce n’est pas grave si votre emploi du temps est tout le temps des universitaires ou regarde à peine un livre. Les enfants ont intérêt à savoir à quoi s’attendre tout au long de la journée.

2. Mettez toute la famille sur la même longueur d’onde

La réunion du matin est un incontournable des salles de classe à travers le monde et c’est le moment idéal pour revoir le programme de la journée, discuter de la météo, parler de la façon dont la veille s’est déroulée et rappeler aux enfants tout plan de gestion du comportement que vous avez créé. Ce qui m’amène à mon prochain point …

3. Créez un plan de gestion du comportement

Ayez un système que vos enfants peuvent suivre. Il peut s’agir de conséquences logiques qui s’imposent, d’éloges positifs, d’un système de points ou de tout système permettant aux enfants de réfléchir à leurs comportements positifs et négatifs.

4. Fournir un modèle

Que vos enfants travaillent ou non sur les mathématiques ou travaillent à partager le canapé tout en regardant un film, j’ai trouvé que le succès est beaucoup plus probable si vous montrez aux enfants ce que vous attendez d’eux. Montrez-leur comment jouer à un jeu de société sans se disputer. Donnez un exemple de ce à quoi un paragraphe devrait ressembler. 

5. Contactez des amis enseignants ou utilisez Internet

N’ayez pas peur de contacter les enseignants de vos enfants. Si vous avez besoin d’aide pour comprendre les matières sur lesquelles votre enfant travaille, contactez son école ou trouvez des ressources en ligne. 

6. Nourrissez et abreuvez souvent vos enfants

Les enfants sont infiniment mieux capables de s’autoréguler lorsque leur glycémie est au bon niveau et qu’ils sont hydratés. Nous gardons l’eau à portée de main en tout temps et les barres granola en attente.

 7. Honorez les sentiments des enfants

Comprenez que vos enfants traversent également une période difficile. C’est une période d’immenses changements et il faut lutter. Nous avons institué une nouvelle règle de famille – n’importe qui peut demander un câlin à tout moment et il sera livré à la hâte par autant de personnes que possible dans notre bulle.

8. Soyez gentil avec vous-même

Tout ne se passera pas bien du premier coup , et ce n’est pas grave. Il n’y a pas d’autre travail que celui d’enseigner où vous recevez des retours d’information sur une base constante. Il est normal de décamper jusqu’à la salle de bain pour le téléphone ou de laisser les enfants devant le téléviseur pendant le temps nécessaire pour redémarrer. Les enfants sont-ils relativement heureux, en sécurité et nourris?  Vous faites un excellent travail et ils ont de la chance de vous avoir!

Cela a été une période incroyablement difficile pour beaucoup

Je m’inquiète pour notre système de santé et ce que cela signifie pour l’économie et les personnes qui ont perdu leur emploi. Je pleure les personnes qui sont tombées malades et celles qui ont perdu la vie. Je m’inquiète pour les membres de ma famille qui sont à haut risque. J’ai la chance d’avoir un endroit productif pour canaliser mon énergie – nourrir la croissance académique et émotionnelle de mes enfants – et le temps pour le faire. C’est une opportunité pour moi, à la fois en tant qu’enseignante et en tant que parent. Comment puis-je renforcer mon lien avec mes enfants tout en pratiquant les soins personnels ? Comment puis-je utiliser mes connaissances en tant qu’éducateur pour continuer à encourager la soif d’apprendre de mes enfants pendant cette période difficile ? Comment puis-je trouver le temps d’aller aux toilettes et de déjeuner sans que les trois enfants ne se retrouvent seuls ?Je ne connais pas les réponses à ces questions, mais je sais que l’heure de la collation est à 9 h, 10 h 30, 14 h et 16h…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code